Un courtier d’assurance comme assuromieux agit comme intermédiaire entre son client et la compagnie d’assurance. Le courtier grossiste en assurance construction négocie une délégation d’assurance, par exemple un produit comme la décennale, et ne peut la proposer en direct aux artisans et professionnels du bâtiment. Il travaille donc également avec les courtiers pour commercialiser son produit d’assurance. Contrairement à un courtier de détail, le courtier grossiste s’occupe de la gestion des contrats avec la compagnie qu’il représente.

Statut du courtier grossiste en assurance construction

Le courtier grossiste a un statut de mandataire, c’est-à-dire qu’il représente une compagnie d’assurance qui couvre le risque. De plus, il bénéficie généralement de mandats de sociétés lui permettant d’exercer des pouvoirs analogues pour la gestion des souscriptions. Un courtier grossiste en assurance construction est ainsi celui qui interviendra en cas de sinistre et dommages liées à la construction d’un bâtiment. Les pouvoirs qui leur sont accordés permettent aux courtiers grossistes de développer des solutions spécifiques comme l’ajout ou le retrait de garanties lors de l’élaboration du produit assurance construction. En outre, il fournit une expertise technique permettant d’apporter une réelle valeur ajoutée.

Objectif d’un courtier grossiste en assurance construction

L’objectif d’un courtier grossiste en assurance construction est d’offrir aux professionnels du BTP le meilleur service et des solutions originales, afin de satisfaire les intérêts de leurs clients. Le courtier grossiste assurance construction possède souvent une expertise métier et offre une couverture particulière comme pour la construction, ou sur un marché de niche. Son rôle est de représenter la compagnie d’assurance pour laquelle il développe le produit et de s’assurer que la commercialisation est faite dans le respect des règles de souscriptions, de contrôler les contrats d’assurance qui sont remontés par les courtiers en France en s’assurant notamment que toutes les pièces justificatives pour souscrire la décennale ou la dommage ouvrage soient bien collectées et en phase avec les règles imposées par la compagnie d’assurance.


Leave a Reply

Your email address will not be published.